Il est 13h30. Je viens de finir mon déjeuner. A vrai dire j’ai juste eu le temps de déguster un snack. Sandwich au thon et bouteille de coca, le même menu depuis 5 jours.
La réunion du conseil d’administration a lieu en début de soirée à 19h et le stress est à son plus haut niveau. C’est mon moment de briller et de confirmer que mon poste de secrétaire général  n’est pas dû à ma silhouette callipyge comme le prétendent les rageux du C.A mais bien à mes compétences.
Pas le temps de faire une pause-café, je monte directement à mon bureau pour relire les slides . A force de répétition, finalement, tout est fluide, mon speech coule comme l’eau …  pour ce soir, je vais remettre mon rouge à lèvres, mon ultime instrument de confiance pour les grandes occasions.
Dans ce moment d’accalmie, je sens tout à coup mon corps me lâcher. J’ai le vertige, tout semble flou autour de moi. Rachel s’approche de moi à toute vitesse. Je m’effondre…
2 h plus tard je me réveille, je cherche mes slides sans succès. Je ne comprends pas ce qui se passe, je suis alitée. Papa me tient le bras droit, une perfusion dans le bras gauche. Je ne comprends pas ce que je fais dans ce qui semble être un hopital.

  • Moi : Je fais quoi ici ? Où sont mes slides ? Il est quelle heure ?
  • Papa : Pas de slides pour aujourd’hui, c’est le moment de te reposer.
  • Moi : Papa, j’ai mon AG aujourd’hui.  Quelle heure est il. Je fais quoi à l’hopital ici !
  • Maman : Tu es tombée dans les vapes au bureau. Tu as une anémie très sévère. Depuis que tu es petite, quand je fais légumes, tu manges pas, voilà résultat ! Deux jours-là,  tu t’es levée pour aller habiter seule. Frites et grillades sont ton quotidien. je peux plus te forcer à manger sauce feuilles*. Ton taux de magnésium et de fer est terriblement bas !
  • Moi : Snif, je suis foutue, je vais faire comment pour le boulot… J’ai mon AG ce soir.
  • Papa : A chaque jour suffit sa peine, ta santé d’abord. Quand on travaille beaucoup, on se repose et on mange bien aussi. Tu n’as d’yeux que pour le  travail  !
  • Moi :  Vous avez oublié les moments où vous me disiez ton premier mari c’est ton travail… Il est 16h …j’ai encore un peu de temps pour me préparer. Je vais bien. Je ne me sens plus fatiguée.
  • Maman : C’est nous tes parents que tu veux entourlouper. Le médecin va nous libérer dans un quart d’heure. Je vais te préparer un velouté de carottes au lait de coco dès qu’on arrive à la maison. C’était le seul plat aux légumes que tu ne renversais pas quand tu étais petite…
  • Moi: Ahah les veloutés le seul moyen de me faire manger des légumes 😉
    Maman :d’ailleurs, une fois tu as dévoré le velouté de ta petite sœur et tu lui as donné une pièce de 100 frs pour ne pas qu’elle te dénonce.
  • Moi : Hum, toi maman et tes histoires, tu es trop forte !
  • Maman : Ayiwaa*, on dit de manger équilibré et d’arrêter ce que tu aimes manger dehors là. On n’a pas demandé si les histoires de maman sont vraies.

Ingrédients 

– 6 carottes bio de préférence,
– 1 gros oignon
– 1 bouillon légumes ‘
– sel, poivre
– 1 pincée de muscade

Préparation

  • Éplucher carottes et oignons. Découper chaque carotte en 4
  • Dans une casserole faire bouillir de l’eau.
  • Réduire à feu moyen, et rajouter les carottes et l’oignon. L’eau doit être à 3/4 du niveau des légumes.
  • Rajouter aussitôt le bouillon légumes et laisser cuire une dizaine voir une quinzaine de minutes jusqu’à ce que les légumes laissent pénétrer une fourchette sans résistance.
  • Verser l’eau et essorer rapidement.
  • Dans un mixeur écraser les légumes jusqu’à obtenir un mélange sans morceaux.
  • Renverser le tout dans un saladier , rajouter le poivre, le sel.
  • Rajouter progressivement le lait de coco pour obtenir un mélange fluide selon vos envies <3
    Servez , savourez ! À déguster tiède avec des croutons, un petit morceau de pain ou du coco râpé. Voilà vous avez mangé 5 légumes par jour  🙂 !

*Ahiwa:

Powered by Facebook Comments