Cet article vous donne la recette fabuleuse d’un bouillon de légumes que tous mes convives ont adoré au point de m’en demander la recette… Je l’ai conçu pour me prouver que je pouvais manger des légumes et je l’ai recuisiné par la suite  à une occasion que je vous laisse découvrir dans les lignes ci-dessous

L’hôpital, la prison et le cimetière sont 3 endroits qui vous feront  apprécier la chance que nous avons d’être en vie ! La vie, ce trésor de Dieu, pour ceux comme moi qui y croient ! En parlant du cimetière ou de la mort on n’en prend vraiment la réelle mesure de lors de la perte d’un être cher. On regarde et on essaie de soutenir les autres, compatissants et empathiques à leurs égards. Cependant, il est bien prétentieux d’estimer pouvoir ressentir à la place de l’autre la douleur qui l’anime. Comment marcher dans ses aventures avec ce très cher, désormais très loin, vivre dans ses souvenirs, comment réaliser que c’est un adieu, comment admettre que ses fous rires n’illumineront plus votre cœur …?

Néanmoins, aussi vrai soit-il que personne ne peut ressentir la perte d’un être cher à la place d’un proche, je reste convaincue qu’il est préférable dans ces moments d’être entouré. Le soutien de votre époux ou de votre épouse, de vos parents, de vos meilleurs amis… serait d’un grand réconfort. Pour ma part, ces derniers mois n’avaient pas été de tout repos… Au retour d’une longue mission, j’apprenais que mon amie venait de perdre sa maman.  Rien qu’à imaginer et qu’à savoir ce que sa mère représentait pour elle, je pleurais déjà à chaudes larmes dans ce train qui me ramenait de Lille à Paris. Et pourtant je ne l’avais jamais connu…

La nuit tombée, son appartement serait sans nul doute bondé de proches d’ici et d’ailleurs, venus des quatre coins pour la soutenir. J’ai donc eu l’idée de cuisiner pour elle. Comme il est de coutume chez nous (en Côte d’Ivoire, mais aussi dans plusieurs pays d’Afrique Noire ), à l’occasion du deuil, la maison ne désemplit pas. Et puis, il faut nourrir tout ce beau monde… Quand on est endeuillé, ce n’est clairement pas la chose qu’on a envie de faire. Il ne reste que l’option 2 « acheter à manger » ou l’ option 3  « compter sur la solidarité des proches qui apportent spontanément des vivres ou des plats cuisinés pour vous aider à gérer ces contraintes logistiques ». Ce serait pour tous le moment de partager un bouillon qui réchauffe le cœur 🙂 . La mort n’arrête pas l’amour. La mort n’arrête pas la vie.

N’en déplaise, vous pourrez consommer sans modération ce bouillon, dans la tristesse comme dans la joie, votre corps vous dira MERCI !

Pour un bouillon qui réchauffe le cœur, il vous faut : 

  • 1 poulet fumé de préférence,
  • 2 -3 carottes,
  • 1/2 aubergine noire,
  • 1 courgette,
  • 3 gros oignons,
  • 3 tomates et 1 cuillère à soupe de concentré de tomate,
  • 2 piments,
  • 4 gousses d’ail
  • 2 pincées de poivre fraîchement moulu,
  • 5 grains de poivre,
  • 3 cuillères d’huile,
  • 1 cuillère à soupe de Soumbara* ou un cube d’assaisonnement.

legumes bouillon

bouillon poulet fume

La p’tite préparation

  1. Découper et rincer le poulet et le mettre ds une grande cocotte,
  2. Rajouter le poivre, le sel, et remuer régulièrement à feu vif sans matière grasse, laisser torréfier (brunir le poulet) en remuant régulièrement une dizaine de minutes et réserver (mettre de côté),
  3. Ecraser la tomate dans un mixeur avec un verre d’eau,
  4. Renverser la tomate écrasée et la cuillère de concentré de tomate dans une grande cocotte jusqu’à absorption complète de l’eau, 
  5. Mettre une louche d’huile et laisser frémir à feu doux, 
  6. Pendant ce temps, écraser le gingembre, les gousses d’ail, le persil et une cuillère à soupe de soumbara,
  7.  Rajouter l’oignon émincé finement et l’assaisonnement (gingembre, ail, persil et soumbara) et porter le tout au mélange en cours de cuisson
  8. Laisser mijoter une dizaine de minutes,
  9. Rajouter ensuite dans la cocotte les légumes ( courgette  en dés moyens, carottes en rondelles, aubergine en dés, poivrons coupés en trois, le piment entier ou fendu ),
  10. Dans une petite cocotte, faire torréfier le poivre en grains, le sel et une branche de thym (facultatif), 
  11. Rajouter le tout dans la grande cocotte, verser un verre d’eau et réduire le feu au minimum et bien fermer la cocotte,
  12. Remuer  une dizaine de minutes après en secouant  la cocotte bien fermée,
  13. Quand vos légumes sont CROQUANTS (une dizaine de minutes après environ), arrêtez le feu.
  14. Votre bouillon est prêt à réchauffer le cœur et les papilles.

bouillon legumes

🙂 D’une manière générale, les bouillons et pot-au-feu sont meilleurs pour le lendemain. Les épices fermentent et explosent 😉 avec le temps. Vous pourrez choisir d’y rajouter ou de soustraire des légumes selon vos envies (petites aubergines, pommes de terre…) Si le cœur vous en dit, vos papilles apprécieront de déguster ce bouillon avec des bananes plantain cuites à l’eau ou du riz blanc ! Je vous love <3 !

banane poulet

*Soumbara : Le soumbala (ou soumbara) est une épice utilisée en Afrique de l’Ouest, connue pour son odeur forte. Il est fabriqué traditionnellement avec les graines de l’arbre néré, mais certaines autres graines peuvent convenir. Les graines de soja sont de plus en plus utilisées à cette fin, à cause de l’insuffisance en production des graines de néré. Il est conseillé aux personnes ayant une tension artérielle élevée. Source : Wikipedia

Powered by Facebook Comments