A Paris, on cherche souvent où déguster un bon repas Ivoirien, Sénégalais, Camerounais… Subsaharien, Africains tout simplement. Quand on me demande donc où bien manger africain, je demande souvent à mon interlocuteur de faire un choix entre le goût, le cadre et la qualité du service. En y regardant bien, Il y a pléthore de restaurants Africains la capitale Française, dans le XVIIIème arrondissement en particulier. Toutefois, sans langue de bois, le cadre de ces restaurants, laisse souvent à désirer. Ce sont de véritables gargotes où on sert des succulents plats en quantité et pas que, mobiliers de fortune, musique bruyante, clients saouls plus bruyants encore que la musique sont aussi de la partie.

Capitaine braisé – Assinie Paris

Heureusement quelques restaurants arrivent par un jeu d’équilibriste à associer cadre « correct » et bonne cuisine. Je pense à « Le Nilaja », « L’ivoirienne », « La Doyenne », « Le Wiri wiri », « Le Djembé », « O’petit club Puteaux », « Le Marcory »… Pour le cadre, c’est la Villa Massai qui a mis la barre haut ces deux dernières années avec un restaurant situé en Plein Paris sur le célèbre boulevard des italiens (A Grands boulevards). Le cadre est beau et chic. Toutefois, le goût des plats servis m’a laissé sur ma faim.

Choukouya d’Agneau – Dibi – Assinie Paris

En attendant de proposer au lieu de critiquer 🙂 , j’ai appris il y a deux mois l’ouverture d’un restaurant Ivoirien par Isabelle Béké. Quand on sait la grâce et l’élégance de cette belle actrice ivoirienne, on a juste envie de découvrir son nouveau bijou « Assinie Paris » ; et puis le nom m’a fait déjà rêver… Assinie, cette presqu’île Ivoirienne que s’arrachent autochtones et expatriés pour sa belle plage aménagée mais naturelle et ses fruits de mer frais… Curieuse, je convie donc 5 amis à découvrir Assinie Paris, un samedi de Novembre. À l’issue du dîner, je leur ai soumis un sondage de satisfaction que vous pouvez consulter directement au bas de l’article. Je l’ai également soumis à d’autre proches que j’y ai retrouvé (Merci Arielle 🙂 ! )

Les gourmandes décortiquant la carte

 

 

Mon avis

Accueil : Une hôtesse plutôt courtoise enregistre la réservation que j’effectue le mercredi au téléphone. Elle me laisse choisir entre 19h et 21h30 pour le service. 2ième option validée. Le restaurant me rappelle le samedi du dîner et je confirme de nouveau la réservation. Comme convenu à 21h30, 4 de mes convives se présentent à l’accueil du restaurant, Poupouyou et moi 7 mn plus tard. Dans l’intervalle, mes amis m’informent qu’aucune réservation ne serait enregistrée à mon nom. En prime, la jeune dame a l’accueil leur parle d’un ton désinvolte. Aussitôt arrivés, l’hôtesse d’accueil reconnaît toutefois son tort. La suite du service est plutôt satisfaisante.

Le cadre :  D’entrée de jeu, je remarque que les clients sont plutôt bien apprêtés et parlent sans crier, avec respect pour les tables voisines (Humm, çà change de…). Robes et smoking sont de sortie… humm ! Le maître-mot est E-LE-GANCE, un peu comme le cadre d’ailleurs, plutôt chic et classe. Les fauteuils et banquettes, tous douillets et confortables. Rien à envier à un restaurant étoilé. Le décor est très scandinave (couleurs pastelles, bois et lustres géométriques …).

Assinie Paris

Seule note « grise » , pour rappel à l’Afrique, il y a uniquement quelques tableaux de paysages, sûrement pris à Assinie. On en ressort sans savoir ce qu’est Assinie, encore moins la côte d’Ivoire. Essayez le Menelik II à Paris, vous comprendrez de quoi je parle… De la carte aux tableaux, tout décrit l’Éthiopie, son histoire et ses paysages.  Soit, … ce n’était sûrement pas le but des propriétaires… J’ai également trouvé dommage le fait d’avoir des toilettes toutes petites et mixtes (homme/femme). C’est un détail peut-être mais pour le standing affiché par le restaurant, ce n’en est pas un 😉 !

Qualité des plats : La carte est bien garnie mais le tarif des repas proposés limite vite le choix selon la bourse. Le temps d’attente pour les plats est entre 15 et 20 minutes et des amuse-bouche sont servis avant. Un soin particulier est accordé à la présentation de chaque plat, ce qui est très appréciable. Nos choix se sont portés sur du Yassa au poulet, du Capitaine braisé, du Poulet Braisé et du Choukouya (agneau cuit à l’étouffé puis au grill) a .k.a Dibi. On n’a peut-être pas été bluffés par le goût mais chaque plat était bon tout en gardant une certaine authenticité.

Poulet braisé

En somme, j’ai aimé, c’est cher mais c’est bon (44 euros en moyenne pour un plat et une boisson) !

———————

Les avis extérieurs  de mes amis (et des amis de mes amis rencontrés sur place 😉 )

  • Accessibilité – 4*

    •  Accueil – 3,4* (Commentaire : A – Le service était très bien et les serveuses très souriantes et attentionnées. Léger problème de réservation au départ mais ça s’est bien fini. B – Le service est impeccable. La première personne qui m’a accueillie n’était pas très cordiale mais ça a été bien mieux par la suite.)
    • Ambiance – 4,3* (Commentaire : A – Décor très agréable et chic. Juste pas trop de relations avec le thème de la mer. B – C’était parfait. )
    • Menus – 3,7* (Commentaire : A – On retrouve des plats intéressants . B – L’offre des desserts est limitée.)
    • Temps d’attente  (60% correct)
    • Qualité du repas (Commentaires : A – Bon mais sans plus. B – Présentation parfaite. Goût : bon, mais il manquait un peu d’assaisonnement au capitaine braisé selon moi… le piment et la tomate sont très bons. L’atteinte également mais il manque un peu de quantité sur l’accompagnement. )

  •  Prix ( Commentaires : A – Le prix est à la hauteur de lieu et du cadre mais moins du contenu du plat. B -Très cher. C – Les prix sont clairement au dessus de le moyenne, mais la cuisine est bonne et le cadre super.)
  • Note globale ( Commentaires : A – Il y a des restaurants étoilés qui sont moins cher. B – Un vestiaire pour les manteaux serait appréciable vu que l’espace est un peu petit lorsqu’on réserve à plusieurs. )

Powered by Facebook Comments