Aux origines le Zom-koom est un animal à 5 pattes très connu en Amazonie pour sa ferocité envers l’homme… Euh lol, pas du tout! C’est la principale « boisson de bienvenue » au Burkina Faso. Servie bien fraîche, vous appécierez son subtil mélange d’arômes et d’ingrédients, le tout pour un goût unique et une texture veloutée ! Mil, baobab, gingembre, ananas, sucre de canne…Humm qui veut découvrir la suite ?

Pour faire du zom kom, il vous faut :

  • 2 verres de farine de mil
  • 2 verres de sucre de canne
  • 2 verres d’ananas
  • 2 cuillerées à soupe de poudre de gingembre ou un morceau de gingembre écrasé
  • 6 feuilles de menthe
  • 6 verres d’eau
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 3 cuillères à café de tamarin ou 2 citrons .

Préparation

Il existe plusieurs variantes du zom kom . Le lait, la menthe, l’ananas, le piment et la quantité de sucre étant fonction du goût recherché. Ci-dessous l’une des variantes que je trouve la plus simple à réaliser :

  1. Faire bouillir  les feuilles de menthe.
  2. Mélanger tous les autres ingrédients en poudre , le gingembre écrasé et le jus d’ananas.
  3. Rajouter le jus de menthe refroidi.
  4. Rectifier les arômes à votre convenance et rajouter le sucre vanillé.
  5. Filtrer le tout avec un tamis fin. Servir et déguster avec des glaçons .

Assis à l’ombre d’un grand manguier sous le chaud soleil de Ouagadougou, le thermomètre indiquant 32° , vous connaitrez peut-être pour la première fois le vrai sens du verbe « Se désaltérer » !

 

Powered by Facebook Comments