Adolescente, j’observais avec émoi comment les pastels, ces  petits beignets farcis au poisson s’arrachaient comme de petits pains devant les stands de fortune de tantie « Assana » et tanttie « Adissa ». Pour la petite histoire, les beignets et friandises de tout genre fait-maison étaient  plébiscités dans les quartiers populaires Abidjanais.  Ils récompensaient les enfants restés sages à la maison le mercredi et satisfaisaient pour tous la grogne du ventre  à 16h. On envoyait les bambins, seuls ou accompagnés s’en procurer. Dans un désordre parfaitement organisé, les « tanties » servaient avec générosité le plus criant ou le plus fidèle des clients.

 

Comme dans beaucoup de pays d’Afrique, on appelait « tantie » ou « maman » toute femme d’un certain âge en Côte d’Ivoire. Loin de tout lien de parenté, c’était une marque de respect. C’était par extension le titre donné à ces vendeuses de beignets qui bravaient le soleil et la chaleur pour nous régaler.

 

En évoquant ces beignets , vous avez probablement entendu les dénominations « Pastels » à Abidjan, « Fatayas » à Dakar, ou « Pili Pili » à Douala. Soyez rassurés 🙂 ! A quelques variantes près, on parle bien de la même chose. Appréciez que je vous en donne la recette, INRATABLE et facile à réaliser 😉 .

Pour une quarantaine de « pastèles »,  « pastelles », « pastels », écrivez çà comme vous l’entendez 😆, il vous faut :

Farce et sauce tomate :

  • 1 maquereau entier (ou deux conserves de thon 150g),
  • 1  poivron,
  • 2 pincées de poivre noir (fraîchement moulu),
  • 2 pincées de sel et/ou un cube d’assaisonnement,
  • 2 gros oignons,
  • 1 gousse d’ ail
  • 1 brique de tomates écrasées ou 3 grosses tomates écrasées ,
  • 3 cuillères à café de tomate concentrée,
  • 1 piment entier,
  • 1 morceau de gingembre,
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre,
  • 2 cuillère à soupe de vinaigre,
  • 2 cuillères à soupe d’eau,
  • 1 verre d’huile

Pâte à beignets :

  • 500 g de farine,
  • 1 oeuf,
  • 30 g de beurre ramolli,
  • 1 cuillère à café de sel,
  • 2 cuillères à café de levure chimique,
  • 190 ml d’eau tiède,
  • 2 cuillères à soupe d’huile,
  • de l’huile de friture.

A vos fourneaux, prêts, cuisinons !

Préparation de la farce et de la pâte

  1. Dans un saladier, mélanger  les ingrédients dans l’ordre suivant : farine, eau, beurre, oeuf, levure, sel et huile,
  2. Pétrir avec un batteur électrique jusqu’ à obtenir une  pâte souple (ou à la main),
  3. Recouvrir d’un torchon humide (rincer à l’eau tiède) et laisser reposer une heure dans un endroit chaud ou tiède (four, micro-ondes),
  4. Pendant ce temps, nettoyer et rincer le poisson (enlever les nageoires),
  5. Dans une cocotte, placer les morceaux de poisson, verser le vinaigre, l’oignon, l’ail  (tous écrasés), la tomate concentrée et laisser mijoter à feu doux,
  6. Rajouter 10 minutes après le piment entier, le gingembre et le poivron et deux cuillères à soupe d’eau,
  7. Laisser mijoter la cocotte fermée et en la secouant régulièrement sans ouvrir,
  8. A complète absorption de l’eau arrêter le feu,
  9. Ouvrir la cocotte, retirer les morceaux de poisson, enlever les arrêtes et la peau à la main (sauf pour les conserves),
  10. Émietter le poisson, puis le piler avec le 1/3 des légumes  sans le piment (dans un mortier de préférence, sinon très rapidement au mixeur),
  11. Faire chauffer de l’huile  dans une poêle et rajouter la mixture (Etape 8),
  12. Mettre le sel, le poivre et le gingembre en poudre, faire revenir jusqu’à « déssèchement » de la pâte (une dizaine de minutes),
  13. Laisser refroidir.

Préparation des petits pains

  1. Enfariner votre plan de travail et la pâte,
  2. Aplatir la pâte avec un rouleau,
  3.  Avec un verre, y découper de petits cercles,
  4. Mettre une cuillère à café de poisson sur la moitié de chaque cercle,
  5. Refermer avec les doigts pour obtenir un demi-cercle et figer avec les dents d’une fourchette,
  6. Faire frire dans de l’huile de friture.

Préparation de la sauce tomate

  1. Écraser le reste des légumes au mixeur,
  2. Rajouter la tomate écrasée, le sel et le piment,
  3. Laisser mijoter jusqu’ à convenance et rectifier l’assaisonnement.

Plongez les pastèles dans la sauce tomate ! Savourez !

sauce-tomate-pastels