De passage à Abidjan, capitale Africaine des grillades à mi-chemin entre Douala et Ouagadougou, on vous fera sûrement découvrir mille et une façon de faire cuire la viande et particulièrement le poulet. Kedjenou de poulet (poulet cuit à l’étouffée dans un bouillon provençal), poulet braisé, poulet piqué, poulet au four, poulet farci, poulet grillé, poulet chawarma, il y en a pour toutes les couleurs et surtout pour tous les goûts.

A l’ aéroport Felix Houphouët Boigny d’Abidjan, cette passion pour la gastronomie surprend parfois les non habitués. A destination de Paris, de Londres, de Moscou, vous pourrez découvrir des valises d’une vingtaine de kg entièrement garnies  de chips , d’Attiéké, de Choukouya, de poulet… Mention particulière au poulet d’Abdoul dont je ne pourrait me passer désormais au risque de faire un cooking-faux-pas  🙂 !

Le poulet d’Abdoul,  c’est du poulet légèrement fumé et cuit aux braises ardentes de charbon de bois dans une marinade aux oignons savoureusement relevée. Je m’en suis inspirée pour notre cette du jour, tout en rajoutant une pincée de Soumbara, cette miraculeuse épice d’Afrique de l’Ouest aux nombreuses vertus médicinales. Pour les novices, le Soumbara est à la cuisine Ouest-Africaine, ce que le Fromage est à la cuisine Française. Plus il fleure, meilleur il est. Fabriqué traditionnellement à base de grains de néré, il ne laisse personne indifférent : on déteste ou on adore !

Vous aimez sortir de votre zone de confort et apprécier des goûts nouveaux en cuisine, testez cette recette et partagez moi vos avis.

Pour faire du poulet fumé au soumbara et aux oignons, il vous faut :

  • 1 poulet fumé entier
  • 1 cuillerée à soupe de gingembre en poudre
  • 2 cuillerées à soupe de soumbara* écrasé
  • 2 cubes Maggi étoile
  • 1 cuillerée à café de poivre (si possible fraîchement moulu)
  • 1 verre d’eau (si le poulet fumé n’est pas tendre)
  • 1 piment entier (Facultatif)
  • 2 à 3 gros oignons
  • 2 cuillerées à soupe d’huile

Préparation

  1. Découper votre poulet fumé en morceaux
  2. Mettre le poulet dans une cocotte à feu moyen, assaisonner avec du poivre, du sel, le gingembre
  3. Remuer régulièrement à feu moyen en maintenant la cocotte fermée jusqu’à observer quelques gouttes d’huile dans votre cocotte (10-15 mn)
  4. Pendant ce temps, dans une poêle et sans matière grasse, faire dorer les oignons émincés jusqu’à ce qu’ils deviennent mous et légèrement bruns
  5. Rajouter les oignons, le piment entier, le soumbara et un cube d’assaisonnement  sur le poulet avec 2 cuillerées à soupe d’huile
  6. Laisser mijoter 5 mn
  7. Servir généreusement avec un plat d’attiéké ! Appétit gros !

Notes 

  • Les étapes 5 et 6 peuvent se faire sur un gril au charbon de bois pour un bon goût de poulet braisé! Vous allez vous mordre les doigts
  • L’ étape 2 : Si le poulet n’est pas tendre , rajouter un verre d’eau et laisser totalement absorber avant de rajouter les épices.

*Soumbara : Le soumbala (ou soumbara) est une épice utilisée en Afrique de l’Ouest, connue pour son odeur forte. Il est fabriqué traditionnellement avec les graines de l’arbre néré, mais certaines autres graines peuvent convenir. Les graines de soja sont de plus en plus utilisées à cette fin, à cause de l’insuffisance en production des graines de néré. Il est conseillé aux personnes ayant une tension artérielle élevée. Source : Wikipedia.

Powered by Facebook Comments