Les cornilles vous connaissez ? Ces petits haricots blancs aux « yeux noirs » qu’on cuisine en sauce ou en accompagnement d’autres légumes…Si oui, vous allez certainement adorer la recette des haricots au riz que je vous propose aujourd’hui. Encore un peu de patience les gourmands. A la question de savoir l’origine de ce plat je me perds souvent en conjecture. Une chose est sûre il est bien connu et apprécié en Afrique de l’ouest et même en Amérique Latine . Au Burkina  Faso, il est appelé Benga-bri, en référence au haricot, « Benga » en langue Mooré. Au Bénin et au Togo , vous le retrouverez sous le nom « Atassi », « Watchè » ou encore « Ayimolou ». Souvent accompagné d’un bon poulet frit ou braisé et d’une sauce tomate bien relevée, j’en raffole depuis toute petite. Les lignes suivantes présentent la recette que j’ai apprise auprès de ma mère qui elle-même la détient de sa mère…

Cuisine de l’oralité, où le verre doseur se trouve être la paume de la main, où la calebasse sert de plat de présentation, où les épices sont fait maison. Oui, nos mères et nos grands-mères ont du talent !

Pour faire du Benga au riz pour 4-6 personnes, il vous faut :

  • 350g d’haricots
  • 250g de riz blanc, de préférence du riz Malo oussou*
  • du sel
  • du bicarbonate de sodium alimentaire ou de la potasse

Pour l’accompagnement, il vous faut:

  • 8 gros pilons de poulet
  • du sel
  • ¼ de litre d’huile
  • 5 grosses tomates
  • 1 gros oignon jaune
  • 1 piment entier
  • 2 pincées de poivre
  • 1 feuille de laurier
  • 1 pincée de bicarbonate de sodium alimentaire-BAS (facultatif)

Pour le Benga

  1. Faire bouillir 1,5L d’eau. Trier, rincer les haricots et les plonger dans l’eau bouillante pendant 5 minutes. Réduire à feu moyen.
  2. Rajouter une cuillère à café de bicarbonate de sodium. Laisser cuire une trentaine de minutes, la cocotte entrouverte à moitié et avec une spatule en bois à l’intérieur pour éviter de voir l’eau de cuisson déborder. Pendant ce temps, laver le riz.
  3. Ajuster éventuellement le temps de cuisson selon votre convenance, le but à cette étape est d’avoir des haricots à mi-cuisson (Al dente) . Évaluer si le niveau d’eau est suffisant pour cuire le riz sinon augmenter ou réduire à votre convenance avant de rajouter le riz et une bonne poignée de sel.
  4. Votre Benga est prêt quand les haricots et le riz sont totalement cuits. Les haricots doivent avoir dégorgé de leur belle couleur afin de donner au riz une belle coloration brune.

Astuces et précautions

  • Comme pour la plupart des légumes secs (lentilles, pois chiche…) , il convient de ne pas rajouter le sel en début de préparation au risque de rendre les haricots durs et de prolonger inutilement le temps de cuisson.
  • Dans la mesure du possible, utilisez une grande casserole pour votre préparation. En effet, il se forme généralement une mousse en surface lors de la cuisson des haricots et le contenu peut vite déborder si la casserole est trop petite.
  • Le bicarbonate de sodium aide à accélérer la cuisson des haricots et à les rendre plus digestes.
  • Le riz « Malo oussou » est un riz Ivoirien réputé bon marché. Il double quasiment de volume et présente des grains peu détachés et tendres en fin de cuisson ; contrairement à du riz Thaï ou du riz Basmati.

Pour le poulet / Mariner le poulet 15 mn avec du vinaigre, du poivre et du sel. Faire frire et réserver.

Pour la sauce tomate / Écraser l’oignon et les tomates. Laisser mijoter avec le laurier, le sel, le piment non écrasé, le poivre jusqu’à absorption complète du jus (Rajouter le BAS si le mélange est trop acide avant absorption du jus). Rajouter  deux cuillères d’huile et faire revenir quelques minutes.

C’est prêt ! Dressez le plat ! Sortez les couverts! Invitez vos voisins ! Dégustez !