Dans le quartier cosmopolite de Treichville, mon dernier séjour Abidjanais m’a fait découvrir la sole braisée à la camerounaise… une tuerie !!!!!!!!!! Ekiee*! Le restaurant en porte d’ailleurs le nom « Sole plus »!

En y pensant, s’il y a bien un plat commun à l’Afrique Noire, il s’agit après le poulet dont les recettes sont variées et nombreuses du poisson braisé. Assaisonné aux épices chaleureuses, le poisson accompagne aussi bien les frites d’ ignames, de bananes plantain ou encore des mets à base de manioc (attieké, bobolo**) !

Oui oui , les Africains ne mangent pas que du poulet 😂 😂 . Je pense au Sénégal ou le poisson est dans toutes les assiettes. Je pense à ces peuples côtiers d’ Afrique qui bordent l’océan Atlantique…  singulièrement aux N’zima, Adjoukrou et Avikam de Côte d’Ivoire,  aux Douala et aux Kribiens du Cameroun. Ils conservent depuis des générations l’art de cuisiner le poisson, sous différentes coutures. Mijoté, fumé, braisé, en soupe…Ils maîtrisent aussi bien le choix des épices et du poisson que le type de cuisson qui en sublime le goût. Du poivre, de l’ail, des feuilles ou herbes aromatiques, du Pèbè, des cubes d’assaisonnement, du gingembre, de l’ Akpi ou Djansang, … le champ des possibles est ouvert!

On privilégiera ainsi certaines variétés de poissons à d’autres souvent pour des considérations gustatives, quelques fois pour leur tenue ou non après une longue cuisson!

Pour ma part, il fallait absolument que je vous fasse (re)découvrir la sole  braisée à la Camerounaise …Car il n’est pas bon que l’homme soit heureux tout seul 😉 ! Et qui de mieux pour se faire qu’ une fille du Cameroun, une digne fille de l’Afrique en miniature? Wokokolooo, O’kedjenou a une nouvelle et talentueuse contributrice !

Danielle, on te suit en cuisine !

Dans votre panier de course, il vous faut :

  • 1 grosse sole fraîche,
  •  2 cuillères à café du poivre blanc,
  • 2 pincées de « pébè » ou « anango tiga »,
  • 1/2 oignon,
  • 1 doigt de gingembre,
  • 1 gousse d’ail
  • 2 graines d’ « akpi » ou de « djansang »,
  • 1 cuillère à soupe d’huile,
  • 3 pincées de sel ou un cube Maggi étoile.
  • 1 pomme de terre.

Préparation

  1. Dans un mortier, pilez tous les épices, le gingembre, l’oignon et l’ail,
  2. Renversez-le tout dans un bol, rajoutez l’huile et le sel,
  3. Nettoyez la sole (enlevez les petites écailles et les nageoires),
  4. Rincez soigneusement le poisson et laisser essorer dans une passoire,
  5. Faites 3 entailles dans la partie charnue du poisson et frottez tout le poisson avec la farce  (bien en mettre dans les entailles),
  6. Chauffez votre barbecue ou votre four à 200 degrés,
  7. Frottez la grille du four avec une pomme de terre coupée en deux pour empêcher le poisson de coller à la grille,
  8. Posez le poisson sur la grille et laissez dorer,
  9. Retournez à mi-cuisson et laisser dorer l’autre face .
  10. A déguster sans modération avec des frites de bananes plantain !

 *Pèbè : On l’appelle fausse noix de muscade pour sa ressemblance avec la vraie. Cette petite épice à la fois douce et piquante relèvera vos plats. En Afrique centrale, c’est l’allié par excellence des marinades de poisson. En Afrique de l’Ouest et particulièrement en Côte d’Ivoire et au Burkina, c’est le petit secret pour relever des plats en sauce comme le Kedjenou. Elle s’utilise aussi comme traitement des maux de ventre chez les femmes dans la médécine traditionnelle Ivoirienne (Chez les Baoulé notamment).

*Akpi/Djansang : L’akpi ou Djansang est une amande issue d’un arbre fruitier de la forêt tropicale. L’akpi est utilisée comme exhausteur de goût dans la cuisine africaine des peuples forestiers.

poisson braise