Bienvenue à Tombouctou (Tim-Buktu),  patrimoine culturel !

Ville des 333 Saints, Ville des érudits ! Tombouctou est avant tout une ville historique pour l’Islam. Située au nord du Mali, sur le fleuve Niger, la ville a conservé pendant longtemps plus de cent mille manuscrits entre le Xième et le XVIième siècle. Un bon nombre de ces ouvrages relatent la vie de sages et de modèles de Foi Musulmans, toutefois de nombreux écrits datent de l’époque préislamique. Ces écrits abordent différents domaines tels que la musique, l’astronomie, le commerce transsaharien, l’histoire des empires ouest-Africains (Empire du Ghana, Empire du Mali, … le Wassoulou). La majeure partie des manuscrits est conservée par les familles de la ville et constitue des preuves tangibles de l’existence de différentes civilisations bien avant l’arrivée des colons sur les terres Africaines. Toutefois, ce havre de paix où Religions et Cultures cohabitaient en harmonie se perd peu à peu depuis  les récents événements politiques ayant impacté la région.

 

Bienvenue à Tombouctou, ville d’hospitalité !Rue de Tombouctou à Paris

Rue de Tombouctou à Paris 

A l’origine, le nom de la ville Tim-Buktu signifie littéralement « Le puits de Bouctou » en Tamashek, langue berbère parlée par les Touaregs. L’histoire raconte que des Touaregs en itinérance au Nord du Mali découvre un puits gardé par une femme du nom de Tim. Ils s’y abreuvent et baptisent l’endroit du nom de « Tim-Buktu » en reconnaissance à cette femme qui leur témoigna son hospitalité. A s’y méprendre, cette histoire ressemble à celle de la Samaritaine dans la Bible. La vraie et seule religion n’est-elle pas celle de la Charité, de l’Amour du prochain ?

Bienvenue à Tombouctou, encyclopédie culinaire !

Au Mali, Tombouctou est reconnue pour son excellente culture gastronomique. L’art culinaire Tombouctien comprend 12 condiments/épices qui à chacun donne une singularité à une cuisine naturellement chaleureuse.

Ce sont : L’anis, La cannelle, Le Cumin, La Datte, Le Fêfê, Le Laurier,  La mousse de fougère, L’Oignon grillé,  Le Piment, Le Poivre noir, Le Soumbara, La Tomate séchée.

A Tombouctou, l’hospitalité est illustrée par des plats généreux accompagnés de viandes et des produits lactés sous toutes les formes !

Bienvenue à Tombouctou, on vous sert du Fakoye/Fakouwé/ Fakuhoy !

Pour notre première escale Malienne, Okedjenou a choisi de vous présenter une recette qui y est bien connue : Le Fakoye ! Le Fakoye est un mijoté d’Agneau cuit dans des feuilles de corète potagère séchées et malaxées au beurre de Karité. Le savant mélange d’épices  auquel est assaisonné le Fakoye en rehausse davantage le goût… Plat populaire Songhaï, le Fakoye est avant tout l’illustration même du métissage sahélo-arabo-soudanien. En effet, de nombreuses variantes en existent dans tout le Maghreb sous le nom de Mloukhiya/Mouloukhiya.

Attention ! Attention ! Déposez les fourchettes ! Ce plat se déguste avec les doigts ! C’est Amina qui a fait la sauce ! Nous avons quelque peu revisité la recette traditionnelle qui se déguste notamment avec du beurre de vache.  Qui de mieux pour vous présenter ce plat, qu’une digne fille de la région 😉 . Les différentes étapes de la recette sont également en photo à la fin de l’article 😉 ; Hop en cuisine 🙂 !

Ingrédients – Pour 4 – 6 personnes

  • 1kg de viande de mouton ou d’agneau,
  • 2 bols de feuilles de Faku ou Fakuhoy bien écrasé (environ 500g),
  • 100g de beurre de karité,
  • 1 oignon,
  • 1 tomate,
  • 2 cuillères à soupe de tomate pâte,
  • 2 piments,
  • 50 g de poisson faisandé (un doigt de capitaine séché ou un morceau de Yet ou d’adjovan),
  • 1 bol d’huile d’arachide,
  • du sel à convenance,
  • 6 dattes ou 2 carreaux de sucre,
  • 2 poignées de Soumbara (100 g environ, voir photo),
  • Autres épices à votre convenance (prévoir à minima une cuillère à café de chaque épice (fèfè, poivre noir,clou de girofle, anis…),
  • Du beurre de vache (facultatif).

principaux ingredient fakoye

Mholokheya

Préparation 

  1. Griller l’oignon découpé finement en dés dans de l’huile ou du beurre de Karité,
  2. Rajouter la viande découpée en morceaux et laisser cuire 5 – 10 minutes,
  3. Rajouter la tomate pâte et la tomate entière écrasée, le sel, le poivre,
  4. Bien griller jusqu’à ce que l’odeur de la tomate pâte se dissipe,
  5. Rajouter un verre d’eau, rajouter le morceau de poisson séché (Adjovan ou Yet), le Soumbara, le piment entier et faire mijoter quelques minutes,
  6. Rajouter encore deux verres d’eau et laisser cuire une dizaine de minutes,
  7. Pendant ce temps, préparer la pâte de Fakoye :
    • Tamiser les feuilles de Fakoye,
    • Faire fondre le beurre de Karité dans une poêle,
    • Malaxer la poudre de Fakoye avec le beurre de Karité jusqu’à avoir une pâte homogène,
  8. Rajouter la pâte de Fakoye à la viande,
  9. Bien mélanger pour rendre le mélange assez homogène,
  10. Mettre les épices selon le goût (fefe, poivre,clou de girofle, anis..),
  11. Réduire à feu moyen, rajouter deux carreaux de sucre ou une poignée de dattes (facultatif),
  12. Laisser cuire ¾ d’heure, rajouter un verre d’eau au besoin si la consistance est trop épaisse et remuer de temps en temps pour éviter que le mélange, s’attache ou ne brûle le fond de la casserole,
  13. Le Fakoye est prêt quand de l’huile remonte à la surface et que la sauce devient noire.

Sauce Fakoye etapes

Miam ! Servez du riz , versez votre sauce de Fakoye ! Rajoutez du beurre de vache fondu et dégustez à la main ! Timbuktu (Tombouctou) yuhyi lak ! Bon appétit !

PS : Pour les Ivoiriens, les feuilles de corète potagère sont également cuisinées en Côte d’Ivoire sous le nom de Kplala  🙂 !

Amina et Mireille

Fakuhoy servi