Qui a dit que ce la cuisine ne fait pas le bonheur ? Personnellement, j’estime qu’il s’agit de la huitième merveille du monde! Quoi !!? Vous en doutez ? Avez-vous déjà vu les yeux d’un enfant s’illuminer quand l’odeur succulente de son plat préféré embaume la pièce ? Même pour ce petit bout de chou , la manipulation peut être de mise pour avoir une bonne bouchée ! « Maman, tu sais que je t’aime, non ? » « Maman, tu es la plus belle ». « Maman, je crois que j’ai faim 🙂 « . Ce n’est sûrement pas son père qui prétendrait le contraire! Un petit regard  du coin de l’œil, quelqu’un dirait  » en corner » 😉 informait sa tendre moitié de sa grande faim éphémère instant de complicité.

D’ailleurs, à la maison ou auprès d’hôtes, les femmes Ivoiriennes ont la magie d’aller « cueillir » ce regard. Une fois le plat du jour servi, elles s’avancent avec empressement pour servir leur homme et leur môme, laissant apprécier dans leur démarche le mouvement saccadé de leurs hanches généreuses. Il n’y a que dans la Bible et le Coran où on servait les femmes et les enfants d’abord en pleine famine 🙂  😉 !

J’étais loin de ces moments à Paris lors de nos repas entre amis Ivoiriens, Camerounais, Français, Maliens… On les appelait communément « Apéro », « Alloco party », « Garden Party », « Barbec ». Entourée de jeunes étudiants ou encore de JCD (comprenez Jeunes Cadres dynamiques), on savourait de petits plats fait maison, jeunes dames et hommes confondus. Ici, les hommes se servaient eux-même comme des grands. Priorité était accordée dans nos menus à l’afro-fusion : cuisine plurielle, inspirée d’Afrique et enrichie aux saveurs du monde. C’est de ces précieux moments que naquit la recette du jour « Brochettes d’ alloco / boulettes de viande à la menthe ».

Pour  refaire cette savoureuse recette, pour 4 personnes, il vous faut :

  • 8 bananes mûres de taille moyenne
  • 1 /2 litre d’huile
  • 500 g de viande hachée de bœuf
  • 1 tige de persil frais
  • 2 tranches de pain de mie ou la mie d’une demi-baguette de pain
  • 2 gousses d’ail
  • 1 quart d’oignon
  • 3 ou 4 feuilles de menthe
  • 3 pincées de poivre
  • 1 pincée de poudre de gingembre ou un dé de gingembre frais écrasé (facultatif)
  • du sel ou un cube d’assaisonnement
  • 1 jaune d’œuf (facultatif)

Présentation :

  • Pics de brochette
  • Feuilles de menthe
  • Tomate cerise
  • Poivrons

Préparation :

  1. Épluchez vos bananes et découpez-les en petits cylindres de deux à trois cm de hauteur,
  2. Chauffez l’huile et faites frire les bananes jusqu’à avoir une couleur dorée, puis réserver dans du papier absorbant ou une passoire,
  3. Pendant l’étape 2 (la friture de bananes plantain),  mixez l’oignon, l’ail, les feuilles de menthe, le gingembre,  le persil et le pain de mie,
  4. Mélangez l’ensemble avec la viande, le poivre, le jaune d’œuf, le sel ou le cube d’assaisonnement,
  5. Formez des boules de la même taille que vos tranches d’alloco* dans le creux de vos mains et faire frire (ou enfourner une quinzaine de minutes à 180°),
  6. Enfilez  vos pics de brochettes en alternant tranches d’alloco, boulettes, feuilles de menthe puis tomate cerise pour terminer.

C’est prêt! Que le meilleur gagne  mange ! 

Astuce : Si vos bananes sont trop mûres, vous pouvez commencer les brochettes par un petit carré de poivron pour éviter que les tranches d’alloco ne retombent. Maman, je veux… ! Chuut, on ne parle pas la bouche pleine !

Alloco* : Frites de bananes plantain.

Powered by Facebook Comments